Martinho da Vila et son chaleureux «show» à Paris

0
142
Martinho da Vila , concert solo à Paris (photo Eric Bromme)

Pour sa huitième décade et ses 60 ans de carrière musicale, Martinho Da Vila a réussi l’extraordinaire pari de chanter et faire danser en c(h)oeur la salle de La Cigale aux rythmes de la Samba !

Texte de Philippe Lepine

À l’occasion de ses 60 ans de carrière commencés et fêtés lors d’une tournée européenne à Dublin (Irlande) puis à Porto et Lisbonne (Portugal), le roi incontestable-incontesté de la Samba s’est produit à La Cigale et pour la première fois en solo à Paris.

Martinho da Vila heureux à Paris pour fêter ses 80 ans de vie et 60 ans de carrière musicale (photo Eric Bromme)

Une « visite-éclair » mais un concert unique très attendu des Brésiliens de France et des « aficionados » de la musique populaire brésilienne. 

Une occasion aussi pour le célèbre chanteur carioca de fêter sur des rythmes de samba ses 80 années d’exubérante joie de vivre. 

Tout a commencé il y a 80 ans dans les favelas de Rio. Aussi inhabituel que cela puisse paraître de notre point de vue de l’hexagone, c’est durant son enfance  modeste que l’homme a puisé son extraordinaire ferveur et sa débordante énergie.

Avec le temps et les années de succès passées par l’école de samba Vila Isabel, d’où il tient son surnom d’artiste, le talent musical de Martinho José Ferreira a été magnifié par sa communicative et chaleureuse simplicité qui en a fait le chanteur brésilien sans doute un de  plus aimé et apprécié de son pays.

La joie d’un rêve accompli, Martinho da Vila fait « la cigale » à Paris (photo Eric Bromme)

En ce mois de mai, avec son groupe complet, le chanteur a visité l’Europe et revisité ses plus grands succès, qu’il a pu reprendre avec son public vibrant d’un seul choeur et d’un coeur filial, comme des enfants exaltés en prière : « Aquarela brasileira », « Devagar, devagarinho », « mulheres », « ex-amor », sans oublier ses plus récentes chansons comme « Escuta, Cavaquinho! »

C’était comme une parenthèse enchantée pour la salle de spectacles qui s’est vue transportée pour une nuit à Rio ! Puis le temps est venu de saluer le talent, la douceur et la foi incroyables du vieil homme. Le gardien de la Sagesse et de la « Velha Guarda » a dessiné avec son corps des cercles rythmiques sur la scène qu’il a quittée avec ses bras en l’air flottant comme des ailes… sous une nuée d’applaudissements ! 

« Cette tournée est géniale, tout est magnifique. Je suis très heureux de pouvoir emmener ma musique dans ces pays « , a déclaré le chanteur. C’est dans cette salle comble et devant la foule comblée que s’est achevée la visite du vieux sage sur le vieux continent, laissant derrière lui un parfum capiteux et une grisante « saudade » (nostalgie) ! 

« E ao mesmo tempo, cantar, sambar 

Amar, curtir

Só assim tem validade, minha gente

Este nosso existir… »

« Et dans le même temps, chanter, samber

Aimer, partager

Seulement cela vaut la peine, mon peuple

Ceci est notre existence … « 

Philippe Lépine

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here