Film d’animation : itinéraire d’un créateur indépendant

0
681
Temps maussade sur Cannes, en accord avec… l' »Apocalypse » promue sur un des deux stands brésiliens du Marché international des programmes de télévision, celui de Record TV – l’autre étant la très mondialisée Globo. La série biblique, et plus encore les productions de Globo comme le très sombre univers carcéral de « Jailers » primé l’an dernier au même Mip-TV, tranchent avec les animations souriantes et taquines d’Alopra, entreprise de Porto Alegre représentée par son directeur créatif Nicholas Paim.
Rarissime indépendant parmi la dizaine de milliers de participants d’un Mip déserté par les Brésiliens au lendemain du Rio Content Market (auquel lui aussi a pourtant participé), ce professionnel du film d’animation est venu à Cannes fort des 30 millions de vues de « Hidro e Fluido » sur Youtube.

Ce programme, distribué en Chine et aux Etats-Unis, est visible au Brésil sur la chaîne privée TV Ra-tim-bum Brasil, sur la chaîne publique TV Escola, en SVOD sur Looke Brasil, et en France sur TV4You.
Le nombre de vues trente-millionnaire a été atteint depuis la signature au précédent grand marché international à Cannes, le Mipcom, d’un accord de licence avec les Anglais de Wildbrain, spécialisés dans la gestion de contenus sur la chaîne majeure de l’Internet, également signataires pour « Oppa Kêki ».

Alopra a aussi créé « Great little ones » et  « Great little ones Babies »

 

Le premier est visible sur Discovery Kids Brasil, TV Ra-tim-bum.
Les deux sont disponibles SVOD sur Looke e Playkids Brasil au Brésil, sur TV4You en France (où c’est l’entreprise française Believe qui gère sa monétisation sur Youtube).
Négociations en cours pour d’autres horizons de la planète… que Nicholas Paim va visiter dans l’hémisphère Nord en s’installant pour un semestre à Toronto, où un autre temps maussade ne l’empêchera pas de diffuser les sourires colorés de l’animation brésilienne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here